Escalier suspendu

Fabrication et pose d'escaliers suspendus au style industriel

Style Industrie vous propose la conception et la fabrication d’escaliers suspendus, au style industriel et sur mesure. 

fabrication francaise
escalier suspendu
Obtenez un devis gratuitement
Étape 1 sur 8
Style Industrie

Besoin d'aide pour votre devis ?
Appelez un expert au 03 60 52 07 47
Depuis 2015
Fabrication sur mesure
100% MADE IN FRANCE
Éco-responsable

Escalier suspendu : principe et fonctionnement

On a coutume de l’appeler également escalier flottant, ce qui donne une image assez nette de ce à quoi il peut ressembler. Mais comment est-il élaboré, peut-il être posé partout et à quelles normes répond-il ? On pense parfois que l’escalier suspendu est une invention récente, tant elle semble révolutionnaire et répondre aux attentes des propriétaires contemporains. Pourtant, ce type d’escaliers est apparu pour la première fois en 1964. Adolphe Bucher ; à qui l’on doit cette innovation déco ; souhaitait rompre avec la monotonie des escaliers traditionnels qui occasionnaient selon lui une perte de place conséquente. Il eut alors l’idée d’un escalier aérien, semblant en lévitation dans le vide pour gagner non seulement en place, mais aussi en luminosité. Sa méthode, largement utilisée, s’est affinée et déclinée, au fil des années et les designs sont désormais pluriels, avec des matériaux comme le bois, mais aussi le métal qui nécessite encore moins d’entretien que les marches en bois.

Les marches sont sensiblement plus larges, à cause de l’absence de limons ; pièces dans lesquelles les marches d’un escalier classique s’imbriquent, normalement. Dans le cas d’un escalier suspendu, ces dernières sont ancrées durablement dans la maçonnerie du mur, à l’aide de goujons. Afin de garantir l’isolation phonique, ces goujons sont mis dans des coussinets spéciaux. Des balustres soutiennent la rampe jusqu’à la main courante. Ici se jouent plusieurs choses : la sécurité des personnes qui empruntent l’escalier, la solidité de la structure, mais aussi son design. Une personne peut faire le choix de ne pas faire apparaitre de main courante et de balustre, pour un effet encore plus saisissant.

Les propriétaires qui font le choix d’un escalier suspendu dans une construction neuve, ou en rénovation sont à la recherche de plusieurs critères. Si cette structure répond déjà à une volonté d’espace et de luminosité, elle doit également concourir à la beauté de l’intérieur. Il est entièrement personnalisable, en fonction de la décoration d’intérieur souhaitée. Il peut adopter des courbes, ou au contraire être très droit. Le fait de vouloir mettre des meubles, sous l’escalier peut pousser une personne à choisir un escalier suspendu quart-tournant, ou encore demi tournant, pour encore plus d’espace optimisé.

Enfin, pour sa forme que certains adorent, l’escalier suspendu métallique peut être hélicoïdal, même s’il est plus connu sous la forme d’escalier en colimaçon. Le gros avantage de ce dernier modèle est qu’il ne nécessite pas la présence d’un mur latéral, mais on peut lui reprocher ; contrairement à ce que l’on pourrait penser, de ne pas faire gagner autant de place que d’autres formes d’escaliers.  L’escalier suspendu métallique ne doit pourtant pas renier l’aspect sécuritaire que chaque personne attend de ce type de construction, surtout quand de jeunes enfants sont susceptibles de l’emprunter, plusieurs fois par jour. Il est possible de le poser, même quand le mur n’est pas porteur. Il faut alors le renforcer à l’aide d’une structure en acier qui va supporter durablement le poids de l’installation mais aussi l’usage qui va être fait, pendant de longues années par les différents occupants de l’habitation.

Enfin, l’escalier suspendu, du fait de l’absence de recoins et de contremarches, est plus facile d’entretien qu’un escalier traditionnel. Pourtant, on peut reprocher aux marches en bois un entretien régulier pour que la matière conserve son bel aspect, au fil des années. Le bois doit être entretenu avec des produits spécifiques, surtout si l’usage est intensif ou si la présence de jeunes enfants est susceptible d’occasionner des taches. Pour éviter ce désagrément et limiter au maximum l’entretien, de nombreux propriétaires se tournent désormais vers des modèles d’escaliers suspendus en métal.

Autre point positif auquel peu de propriétaires accorde d’importance : en cas de marche cassée ; suite au déplacement d’un meuble lourd, par exemple, il n’est pas nécessaire ; comme avec un escalier ordinaire ; de démonter toute la structure. Il suffit juste de remplacer la marche défectueuse ; ce qui limite le temps d’intervention et donc la gêne occasionnée.

Nos réalisations d'escaliers suspendus

Escalier suspendu : l'importance de la pose

La pose d’un escalier suspendu ne doit rien au hasard et même les bricoleurs avertis ne doivent pas s’aventurer à vouloir le construire ou le poser eux-mêmes. Il est indispensable de passer par un professionnel averti ; surtout que ce type d’escalier est le plus souvent réalisé sur-mesure, pour des raisons esthétiques et/ou de sécurité. Chaque conception est unique et fait l’objet d’un devis personnalisé ; ce qui rend difficile le fait de donner un prix ferme et définitif pour ce type d’ouvrage. Même si un escalier suspendu ne ressemble en rien à un escalier tel qu’on a l’habitude d’en voir, il répond aux mêmes normes de fabrication et surtout de sécurité. Ces normes ont été édictées principalement pour éviter le risque de chute ou minimiser leur gravité ; lorsqu’elles surviennent. Il est donc impossible pour un escaliéteur ou concepteur d’escalier de faire des marches de n’importe quelle hauteur, même pour répondre aux exigences d’un client. La hauteur d’une marche doit être comprise entre 16 et 21cm. Une fois la hauteur déterminée, elle doit bien entendu se retrouver sur chacune d’entre elles. Sans cela, la personne qui monte ou descend l’escalier serait surprise et cela pourrait la déséquilibrer et occasionner une chute.

La profondeur la marche ; que l’on appelle le giron dans le métier, doit être comprise entre 21 et 32 cm. Plus une marche est profonde, plus elle assure une bonne assise du pied, quelle que soit la pointure. La longueur de la marche fait aussi l’objet d’une norme. Elle ne doit pas être inférieure à 70cm. Cela a pour raison de permettre de monter ou de descendre l’escalier sans devoir se mettre de biais. Même si cela risque moins d’arriver dans le cas d’un escalier suspendu, les concepteurs ne peuvent déroger à cette règle. De même qu’en haut de l’escalier, la distance entre la dernière marche et le plafond doit être au moins d’1.90m. Cette hauteur a été choisie pour permettre à la plus grande majorité de personnes de se tenir debout, sans se courber. Selon une étude, seulement 4% des français seraient gênés par cette norme, du fait de leur grande taille. C’est aussi pour cette raison que la fabrication sur-mesure d’un escalier peut se révéler judicieuse pour répondre aux attentes et besoins de chacun. Seul un professionnel aguerri peut apporter des réponses, en concevant un projet entièrement personnalisé ; qui répond aussi bien aux impératifs de sécurité, aux besoins spécifiques et aux envies déco.

Afin d’offrir à son client toute la sécurité dont il a besoin pour un usage quotidien, le professionnel se réfère continuellement à la réglementation spécifique aux escaliers. Si cela est vrai pour les habitations des particuliers ; cela l’est d’autant plus dans les ERP (Etablissements Recevant du Public). Pour des questions d’esthétique, il est devenu courant, là aussi, de voir des escaliers suspendus, à l’intérieur des boutiques, par exemple, amenant à un étage supérieur. Il faut ; et c’est compréhensible ; que l’escalier puisse supporter des charges lourdes et un passage intensif. Les normes en vigueur sont alors beaucoup plus nombreuses et obligatoires et ce, pour éviter tout problème. Les concepteurs d’escalier sont également amenés à concevoir des escaliers extérieurs, en bois ou en métal, permettant l’évacuation des personnes, en cas de sinistre.