Escalier bois : conception, prix et devis

Fabrication et pose d'escaliers en bois pour particuliers et professionnels
Obtenez un devis gratuitement
Étape 1 sur 2
Dimensions, couleurs, style...
Cliquez ou déplacez les fichiers vers cette zone pour les téléverser. Vous pouvez téléverser jusqu’à 5 fichiers.

Besoin d'aide pour votre devis ? Appelez un expert au 03 60 52 07 47
Depuis 2015
Fabrication sur mesure
100% MADE IN FRANCE
Éco-responsable

Nos modèles d'escaliers en bois

Quels sont les avantages des escaliers en bois ?

Les atouts des escaliers en bois sont nombreux, dont celui d’être magnifique à regarder surtout s’il a fait l’objet d’une conception sur-mesure.  Même s’il peut sembler classique, l’escalier en bois, au fil des années, a su se réinventer, même si les propriétaires sont toujours attachés à des notions de charme et d’intemporalité.

Des escaliers qui répondent à des normes exigeantes :

C’est la loi de Blondel qui fait partie des normes à suivre par les fabricants d’escaliers. Cette loi exprime par différents biais (hauteur des marches, distance entre toutes les marches, nombre de marches par volée…) tout ce que l’artisan doit respecter pour que l’escalier soit facile à emprunter, aussi bien en montée qu’en descente tout en garantissant la sécurité des personnes (présence d’une rampe etc…).  On doit pouvoir s’élancer dans un escalier ou le descendre quatre à quatre, sans pour autant que le cerveau peine en le faisant : cela doit se faire aussi naturellement que la marche.  Et pourtant, avant la mise en place de la loi de Blondel, une différence de hauteur entre les différentes marches n’était pas un problème ; à part pour les personnes qui faisaient le choix d’emprunter l’escalier.

Un produit que l’on peut personnaliser :

Au contraire des escaliers en pierre par exemple qui sont choisis en fonction de la couleur particulière de cette dernière et qui ne changera pas, l’escalier peut être livré brut. Cela permet au propriétaire, s’il se lasse de la couleur du bois, lors d’un changement de décoration, de le mettre en peinture ; peinture qu’il peut changer, aussi souvent qu’il le souhaite, au prix d’un bon décapage, bien sûr. Mais le client peut aussi choisir de conserver éternellement la belle teinte chaude du bois, en le vitrifiant ou en posant un vernis incolore, afin de le préserver et de le rendre plus facile à nettoyer. S’il est laissé brut, le cirer va embellir et nourrir le bois et l’odeur dans l’habitation sera tout simplement délicieuse. Il est bon de noter que, sauf mention contraire, de la part du client, un escalier est livré non traité. Le propriétaire de l’escalier a alors la mission de le traiter, quelques mois après la livraison, contre les insectes et les champignons qui sont les principaux prédateurs du bois en tant que matière vivante avec des produits dédiés. Cette phase doit précéder la vitrification ou la mise en peinture, bien entendu. Mais il est possible de demander un escalier clés en main, ce qui augmente un peu le coût final, si l’on veut se contenter de se le faire poser pour en profiter très rapidement, sans aucune espèce de contrainte.  

Bois PEFC :

Le choix d’un escalier en bois peut poser question, notamment en matière d’écologie. C’est pourquoi il est préférable de se tourner vers des professionnels qui travaillent en possédant la certification PEFC. Elle suppose des règles très strictes en matière de gestion forestière durable, mais aussi des normes quant à l’exploitation, la commercialisation et la transformation, tout en affichant une traçabilité du produit fini sans faille. Quand on est soucieux de l’environnement, cela compte si on ne veut pas se passer d’un escalier en bois.

Différentes essences :

Le propriétaire d’une maison ou d’un appartement dans lesquels il veut faire poser un escalier, a en outre le choix entre différentes essences de bois ; à choisir pour leur beauté, mais aussi d’autres caractéristiques qui leur sont propres (facilité d’entretien, résistance, prix…), telles que le sapin blanc, le hêtre et le chêne, le frêne et autres hévéa. Selon les escaliéteurs, ces essences peuvent être plus nombreuses, en proposant des essences exotiques.  

Pourquoi opter pour un escalier sur-mesure ?

Le sur-mesure répond à plusieurs problématiques. Que ce soit en construction neuve ou en rénovation, demander un escalier fait sur-mesure peut répondre à une envie d’escalier atypique au niveau design, avec un style très ouvragé par exemple ; ce qu’il est possible de demander aussi bien sur les escaliers en acier qu’en bois ou parce que l’artisan associe le bois avec d’autres matériaux. Même si les propriétaires ont conscience (et attendent) un escalier sécuritaire et pratique, ils ne veulent pas pour autant l’escalier que l’on verrait chez tout le monde, même s’il s’agit d’un escalier en bois, qui est somme toute, le modèle le plus traditionnel. L’exception, la perle rare sont autant de promesses que peut leur faire un fabricant d’escaliers. Certains ouvrages sont à apparenter à des œuvres d’art tant sur les escaliers en bois qu’en acier. Les problématiques peuvent également être de nature technique notamment en rénovation, quand on doit remplacer ; parce qu’il est vétuste ou dangereux (ou parce qu’on ne l’aime pas) ; un escalier avec une petite trémie. Le manque de place peut être aussi l’objet d’une telle demande. Même dans ce dernier cas, il existe des solutions avec le sur-mesure.

Certains propriétaires, confrontés à des difficultés particulières comme le manque de place ou encore une trémie très étroite, optent pour des solutions qui leur semblent justes sur le moment, en prenant par exemple un escalier japonais. Cet escalier atypique visuellement est également jugé relativement dangereux, tant il remet en question certains aspects de la loi de Blondel et surtout du fait de sa pente très raide qui permet de le confondre avec une échelle de meunier. Sans parler à un professionnel, il est facile de sentir démunis, alors qu’une bonne prise de mesure et des calculs permettent de solutionner n’importe quelle situation complexe. Passer par une fabrication sur-mesure suppose d’avoir affaire à un interlocuteur qui peut répondre à différentes questions pour faire le meilleur choix, parce qu’il a des connaissances spécifiques dans ce domaine ; ce qui ne serait pas le cas d’un escalier standard trouvé dans un magasin de bricolage. Les conseillers sont des généralistes et ne peuvent pas garantir, avant l’achat, que l’escalier correspondra aux cotes très précises attendues dans ce domaine, notamment quand on a acheté un bien ancien.

Les différentes formes des escaliers en bois :

En fonction de ses goûts, quand la configuration de la pièce se prête à tout, ou parce qu’il faut répondre à des contraintes, on peut choisir entre différentes formes d’escaliers.

L’escalier droit :

C’est le modèle le plus courant, mais cela n’empêche pas d’obtenir un résultat sublime en sur-mesure, notamment au niveau de la rampe qui peut être très travaillée. Il peut se mettre au centre de la pièce pour gagner un étage ou non.

L’escalier demi-tournant, quart tournant ou tournant haut, tournant bas :

Ces types d’escaliers possèdent un ou plusieurs paliers intermédiaires qui peuvent se trouver à différents niveaux ou des marches plus larges sur un côté pour épouser la forme d’un mur. Dans le cas d’escalier quart tournant et autre, cela permet de tirer parti de l’espace qui se trouve sous l’escalier (ce qui est aussi possible avec un escalier droit). Des agencements sont toujours possible pour cela. Certains propriétaires arrivent même à caser un cabinet de toilettes, à mettre une cave à vin, un bureau pour le télétravail. Ces besoins sont à exprimer à l’escaliéteur pour qu’il propose le meilleur escalier à cet effet.

L’escalier hélicoïdal :

C’est le modèle à plébisciter quand on manque de place, même s’il faut avoir conscience de ses défauts. Certaines personnes, même en ayant de la surface pour accueillir leur futur escalier font ce choix tout simplement parce qu’il est beau. Si on le trouve en acier, l’escalier hélicoïdal peut être en bois et d’ailleurs n’est pas forcément en forme de spirale, mais peut être carré ; ce qui le rend encore plus atypique.

Un mariage possible avec d’autres matériaux

Dans ce domaine, c’est bien entendu le client qui choisit ce qu’il aime. Il peut vouloir un escalier tout en bois, mais il est bon de savoir que l’on peut marier ce matériau avec d’autres ; comme le métal (l’acier, en particulier) ou encore le verre. Cela peut se voir au niveau des marches ou encore des contremarches et de la rambarde, pour un résultat plus atypique sans doute qu’un escalier exclusivement en bois. Il est préférable de parler de son projet à un escaliéteur pour savoir s’il est réalisable. Celui-ci peut d’ailleurs avoir des photos de réalisations à montrer, pour confirmer ce choix.

Prix d’un escalier en bois :

Il est impossible de donner un prix ferme et définitif pour un escalier en bois car il va dépendre de nombreux critères comme le fait qu’il soit pris dans un magasin de bricolage ou réalisé sur-mesure, de quelle essence il est composé, mais aussi s’il se couple avec d’autres matériaux ou a demandé un long travail à l’escaliéteur. Pourtant, même si l’on considère l’escalier comme un véritable investissement, à l’instar de ses menuiseries, peu de propriétaires regrettent leur choix, notamment quand il s’agit d’un escalier personnalisé, car il peut transfigurer une pièce.